Acheteur d’une Première Maison.

Entamez votre parcours avec un professionnel hypothécaire CHD.

Aperçu

Le parcours menant à l’achat de votre première maison est une des expériences les plus emballantes et gratifiantes que vous vivrez! On n’aspire pas nécessairement à l’hypothèque de nos rêves, mais bien à la maison de nos rêves. Même si vous avez toujours rêvé d’une vaste demeure de 6 chambres à coucher, il faut bien commencer quelque part!

La présente section sur l’achat d’une première maison aborde les choses à faire et les facteurs à prendre en compte, y compris :

  • la mesure dans laquelle vous êtes prêt à devenir propriétaire;
  • les coûts d’une propriété;
  • le processus d’achat d’une première maison;
  • l’obtention de la mise de fonds;
  • la préqualification et la préapprobation hypothécaire;
  • l’approbation financière;
  • le jour de clôture.

Allons-y!

Avant de vous lancer, il y a des questions que vous devez vous poser. Acheter sa première maison est une expérience formidable, mais il ne faut pas perdre de vue que c’est probablement la plus grande décision financière de votre vie. Il y a quelques questions que vous devriez vous poser pour vous assurer d’y être prêt!

  1. Est-ce que votre situation financière est stable?
  2. Avez-vous les compétences et la discipline financières voulues pour gérer un achat de cette ampleur?
  3. Êtes-vous prêt à consacrer le temps voulu à l’entretien d’une maison?
  4. Êtes-vous prêt à assumer les coûts et les responsabilités d’un propriétaire? Voyons ce qui en est!

Il y a deux coûts majeurs pour le propriétaire d’une maison. Voyons si vous êtes prêt à les assumer!

Coûts initiaux : Le montant nécessaire à l’achat de la maison, y compris la mise de fonds, les frais de clôture et les taxes, s’il y a lieu.

Frais courants : Les frais à assumer une fois que vous vivez dans votre maison, y compris les paiements hypothécaires, les impôts fonciers, l’assurance, les services publics, les frais de condo (s’il y a lieu), les réparations et l’entretien de routine. Il faut aussi tenir compte des réparations majeures qui pourraient s’imposer, maintenant ou à l’avenir, comme le remplacement du toit ou la réparation de la fondation. De plus, si votre propriété ne bénéficie pas des services municipaux (aqueduc et égouts), il y a des frais supplémentaires à prévoir.

Si vous avez décidé de vous lancer, vous devez commencer par déterminer le prix que vous pouvez vous permettre. Heureusement, il y a toutes sortes de calculatrices et autres outils pour le faire. Vous pouvez commencer avec l’appli gratuite Mes outils hypothécaires, qui vous aidera aussi à trouver un professionnel hypothécaire dans votre région. Consulter un professionnel hypothécaire est une excellente option par rapport à une banque. Il vous aidera à trouver le meilleur taux sur le marché sans que vous deviez faire toutes les recherches vous-même!

Que vous fassiez affaire avec un professionnel hypothécaire ou directement avec une banque, la première étape est celle de la mise de fonds.

La mise de fonds minimum à l’achat d’une maison au Canada est de 5 %. Cependant, il est avantageux de mettre davantage, car il reste alors moins à emprunter. Cependant, si vous pouvez seulement mettre le minimum, c’est parfaitement acceptable. Sachez seulement qu’avec une mise de fonds inférieure à 20 % du prix d’achat de votre maison, l’assurance prêt hypothécaire est obligatoire.

Idéalement, si vous vous préparez à acheter votre première maison, vous avez déjà accumulé des économies qui pourront servir à la mise de fonds. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui peut épargner autant. Si vous n’avez pas tout le montant nécessaire, ne vous inquiétez pas! En plus d’être un moyen vital d’économiser pour la retraite, les REER peuvent être une excellente ressource pour l’achat d’une première maison. Chaque acheteur peut en retirer jusqu’à 35 000 $ pour une mise de fonds. De fait, la plupart des professionnels hypothécaires vous le diront : c’est presque la moitié des acheteurs d’une première maison qui utilisent leurs REER pour les aider à arriver à leur mise de fonds. Si vous choisissez cette option, vous avez 15 ans pour rembourser ce que vous avez utilisé, et vous pouvez au besoin reporter les paiements jusqu’à deux ans. Il reste que même si vous pouvez prendre plus de temps pour

Une fois que vous avez le montant de votre mise de fonds et que vous êtes prêt à réaliser votre rêve d’acheter votre première maison, vous devez obtenir la préqualification.

Une préqualification vous donne une estimation du montant que vous pouvez vous permettre d’emprunter, selon les indications que vous donnez sur votre situation financière. L’avantage est d’établir d’emblée une gamme de prix réaliste, de sorte que vous pouvez commencer à chercher la maison parfaite correspondant à vos moyens. Ce n’est pas encore l’approbation de l’hypothèque, ni même une préapprobation, mais c’est utile pour établir votre budget. Vous devez fournir une vue d’ensemble de votre situation financière (revenu, actifs, dettes et cote de crédit), mais c’est au moment de la préapprobation que vous devez soumettre la documentation comme telle.

La préapprobation peut paraître semblable à la préqualification, mais elle exige la vérification de vos antécédents financiers. Elle permet d’en arriver au budget le plus précis en fonction de vos besoins.

La préapprobation peut vous aider à déterminer :

  • Le montant maximum que vous pouvez vous permettre de payer;
  • Le versement hypothécaire mensuel correspondant à votre gamme de prix d’achat;
  • Le taux hypothécaire pour votre période initiale.

La préapprobation facilite votre recherche de maison, et aide votre agent immobilier à trouver la meilleure maison dans votre gamme de prix. Il restera toujours tentant de commencer la recherche en fonction du prix maximum que permet votre budget, mais il faut toujours se rappeler qu’il y aura des frais, comme les frais de clôture qui représentent à eux seuls de 1 à 4 % du prix d’achat. Tenez-en compte dans votre budget maximum, pour vous aider à choisir une maison qui est entièrement dans vos moyens et ainsi vous assurer un avenir financier stable et sûr.

Obtenir une préapprobation ne vous oblige pas à traiter avec un prêteur donné, mais vous garantit le taux offert pendant 90 à 120 jours de validité. Voilà qui sera bienvenu si les taux d’intérêt augmentent pendant que vous poursuivez votre recherche. Si à l’inverse les taux baissent, vous bénéficierez du taux réduit. Autre avantage de la préapprobation, quand vous êtes prêt à acheter, le vendeur saura que votre financement ne devrait pas poser de problème. Voilà qui est extrêmement utile s’il y a beaucoup de concurrence sur le marché et que le vendeur reçoit de nombreuses offres.

Protéger Votre Préapprobation

  • Évitez de faire en sorte que des rapports de crédit supplémentaires soient extraits après avoir obtenu la préapprobation.
  • Évitez de demander de nouveaux prêts, de fermer des comptes de crédit ou d’effectuer de grands achats avant que la vente ne soit conclue.
  • Préparez-vous à présenter des preuves documentaires – un dépôt inhabituel dans votre compte bancaire pourrait avoir à être expliqué. Si votre mise de fonds est effectuée à partir de vos économies, la banque voudra voir 90 jours de relevés pour vérifier que les fonds sont comptabilisés.

Vous approchez du but! L’approbation financière est l’ultime étape en vue d’obtenir votre prêt hypothécaire et d’acheter votre première maison. Notez que même si vous avez obtenu la préapprobation, cela ne garantit pas l’approbation finale du prêt hypothécaire. Il est vital de ne rien cacher aux professionnels à votre service au cours de processus, car une dette non déclarée ou un gros achat effectué dans la période de 90 à 120 jours de la préapprobation pourrait changer le montant du prêt qui vous serait accordé. Mieux vaut éviter tout achat majeur (comme une auto) ou tout changement majeur dans votre vie (comme changer d’emploi) avant d’avoir bouclé la transaction et obtenu les clés de votre nouvelle maison.

Vous y êtes! La journée de clôture est un des moments les plus emballants, où tous les efforts que vous avez consacrés à la recherche de votre maison et aux formalités portent leurs fruits. C’est aussi le moment où vous ferez appel à votre avocat ou notaire.

Pour boucler la vente, votre prêteur remet le montant du prêt hypothécaire à votre avocat ou notaire. Ensuite, vous versez la mise de fonds (déduction faite de tout acompte déjà versé) et payez les frais de clôture (habituellement de 1 à 4 % du prix d’achat). Règle générale, ce paiement se fait au moyen d’une traite bancaire. Vous l’obtiendrez en vous rendant à votre banque, idéalement 10 jours à l’avance, et vous l’apporterez à l’avocat ou au notaire le jour de clôture. L’avocat ou le notaire peut alors payer le vendeur, puis enregistrer la maison à votre nom et vous remettre l’acte et les clés!

Félicitations, vous êtes maintenant propriétaire!